Image default
Maison

Ramonage des différentes cheminées

Si dans le passé, toutes les cheminées avaient la même structure, le même style et souvent même les mêmes matériaux, aujourd’hui, il en existe une grande variété. Il y a les cheminées à foyer ouvert, les cheminées à foyer fermé, les cheminées à gaz ainsi que les cheminées en bois. Certes, le ramonage peut se faire de même façon, mais en raison de leurs éléments différents, leur méthode de combustion et d’entretien diffère également. C’est la raison pour laquelle, il faut faire la différence entre ces quatre catégories de cheminée.

Ramonage de cheminée à foyer fermé

Ce type de cheminée est très récent. Elle évoque une certaine modernité et est installée dans les maisons les plus stylées. Lorsque la bûche est brûlée, il donne des traces de suie et de goudron qui par la suite va créer une créosote qui donne naissance à un incendie. Et avec un système fermé, il n’y aura aucun moyen d’évacuer le gaz et la fumée.

Le meilleur moment pour effectuer son ramonage est en printemps. Juste après que le chauffage ait touché à sa fin et qu’il ne sera plus utilisé avant un certain temps. Cette période est la plus propice à ce procédé, car à ce moment-là, les différents dépôts comme les goudrons ou les résines sont à sec et donc plus faciles à décoller du conduit.

La loi oblige les utilisateurs à ramoner leurs cheminées une fois par an au minimum d’après le Code Général des Collectivités Territoriales ou CGCT en son article L 2213-26. Dans cette dernière, il évoque le souci de sécurité et l’optimisation du fonctionnement de l’appareil.

Le ramonage de cheminée à foyer fermée doit impérativement se faire par un professionnel pour que les conduits ne perdent pas leur étanchéité. Le mieux serait donc de faire appel à un ramoneur ayant le certificat QUALIBAT qui est agréé par le Ministère du Logement.

Ramonage de cheminée à foyer ouverte

Les cheminées à foyer ouvertes sont également dotées d’une modernité impressionnante. Non seulement elles protègent contre le froid pendant l’hiver, mais en plus, elle donne un charme particulier à la pièce où elle est installée. Sa fonctionnalité est le chauffage d’appoint c’est pourquoi il faut que le ramonage se fasse tous les ans au minimum.

Contrairement à la cheminée à foyer fermé, elle n’est pas équipée de vitre de protection. Les bûches quelle que soit leur nature s’enflamment également librement, car elle est dépourvue d’un foyer encastré. LE ramonage permet alors de limiter la quantité de combustible utilisée. Non seulement elle consommera moins d’énergie, mais également de bûches.

Ramonage d’un conduit à gaz

Les cheminées dont le conduit est à gaz ont également besoin de ramonage au moins une fois tous les ans. En effet la combustion entraîne un encrassement au niveau du conduit et un grand gaspillage de combustible. En plus, l’utilisation de cet élément présente des risques d’intoxication et d’incendie. Le ramonage est donc de rigueur pour éviter tous ces dangers.

Le ramonage d’un conduit en bois

Pour ce type de cheminée, le ramonage n’est plus considéré comme une alternative ou une option. En raison du fait que le bois s’enflamme facilement, les risques d’incendie sont également grands. C’est pourquoi il faut que le ramonage soit fait par un expert en ramonage de cheminée comme ce ramoneur dans le 91 et non par soi-même.

Il faut noter que la procédure de ramonage de cheminée est toujours la même, quel que soit le type. Par contre, il faut prendre en compte les différents paramètres afin de garantir son efficacité et sa durabilité.

Related posts

Spa gonflable : bonne ou mauvaise idée ?

Irene

Se sentir mieux dans sa maison avec un nettoyage professionnel

Maxime Web

La maison connectée : une merveille de l’innovation technologique

Tamby

Aménagement d’une véranda dans une maison privée

Irene

Quels sont les avantages des bétons prêts à l’emploi ?

Irene

Ce qu’il faut savoir lors de l’achat d’un stabilisateur de courant

Irene