bougie-crea.com
Image default
Immobilier

Crédit immobilier, c’est le meilleur moment pour souscrire

Les conditions de validation de crédits pour l’achat de maison sont restées souples en France. Tandis que la demande est toujours forte grâce aux taux faibles, selon la Banque centrale européenne (BCE). Explications.

Une hausse de 14% de la demande de crédit immobilier au premier trimestre

Le taux de demande de crédit logement a continué à grimper de 14% au premier trimestre, contre 12% au trimestre précédent. Le sondage effectué entre le 4 et 19 mars auprès de 144 banques de la zone euro démontre cela. Cette hausse de la demande de crédit pour l’acquisition de logement est due principalement au faible niveau des taux de crédit.

D’ailleurs, les groupes bancaires déclarent qu’ils s’attendent prochainement à une nouvelle montée de la demande nette de prêts immobiliers.

En outre, l’étude menée montre que les conditions d’acceptation des demandes de crédit sont restées les mêmes pour les établissements de crédit sur le trimestre écoulé, alors qu’un resserrement avait été prévu lors de la précédente enquête.

La baisse des taux de crédits immobiliers a atteint un record national : du jamais vu !

Le taux de crédit immobilier de 1,33 %, le plus bas enregistré, a été atteint en 2016. Mais depuis le mois de mai 2019, le taux d’intérêt moyen des prêts au logement aux particuliers en France a réussi à battre ce record. L’observatoire Crédit Logement/CSA a même affirmé dans un communiqué que les taux d’intérêt des prêts habitats continuent de descendre et ont atteint le niveau le plus bas historiquement. A savoir que l’observatoire Crédit Logement regroupe les grandes banques de France et CSA est un institut d’études de marché. D’après l’observatoire, les taux d’intérêt des crédits immobiliers, quelle que soit la durée étaient en moyenne de 1,29% en mai contre 1,35% en avril. Ce qui démontre parfaitement que la moyenne des taux de crédits en mai 2019 était encore plus basse que celle des taux en fin 2016.

Le secteur de l’immobilier passe par une période exceptionnelle

Cela fait maintenant plusieurs années que les crédits immobiliers sont accordés à des taux particulièrement faibles en France, surtout parce qu’ils répercutent la politique monétaire extrêmement complaisante de la BCE.

Notamment, depuis l’an 2018, le marché de l’immobilier est entré dans une phase historique sur plusieurs plans. D’après les données de la Banque de France, ses encours totaux de prêt ont atteint un niveau inégalé supérieur à 1.000 milliards d’euros.

Autre fait exceptionnel, le niveau moyen des taux change depuis environ un an en fonction de celui de l’inflation. Cette dernière était de 1% en mai, ce qui signifie en principe que l’on peut pratiquement gagner du pouvoir d’achat en contractant un prêt.

Cependant, les résultats de l’observatoire semblent bruts et ne prennent pas en compte d’autres variables comme par exemple l’assurance emprunteur qui est systématiquement exigée par les établissements prêteurs.

Les banques acceptent des durées de crédit plus longues

En plus de la pratique des taux historiquement bas, les banques octroient désormais des crédits assortis de longs délais de remboursement. La durée moyenne de remboursement d’un crédit était de 228 mois (19 ans) en mai. Ce qui est supérieur d’environ deux ans et demi à ce qu’elle était en 2014. Allez sur bdmimmo.net pour suivre toute l’actualité concernant le marché et les crédits immobiliers.

A lire aussi

Comment choisir la meilleure SCPI en Europe ?

Irene

Tout savoir sur le démembrement de propriété

Irene

Pourquoi investir dans la pierre à Nantes ?

Journal

Quels sont les avantages d’un achat dans le neuf

Journal

Investissement immobilier, quel type de crédit choisir ?

Irene

Que peut-on dire de la défiscalisation de l’EHPAD ?

Irene