Image default
Business

Fonctions et responsabilités des membres du conseil d’administration d’une coopérative

Fonctions et responsabilités des membres du conseil d’administration d’une coopérative
Notez cet article

Les membres du conseil d’administration d’une coopérative sont soumis aux mêmes devoirs et responsabilités que les membres du conseil d’administration d’une entreprise. En revanche, ils possèdent d’autres responsabilités spécifiques.

Fonctions et responsabilités spécifiques des membres du conseil d‘une coopérative

Comme les coopératives sont des organisations membres, les administrateurs sont donc tenus de prendre en compte les besoins des membres et d’équilibrer leurs intérêts contradictoires. Par conséquent, les décisions des administrateurs sont prises en fonction de ce qui est le plus rentable, mais aussi des besoins des membres. Pour cela, le conseil d’administration de la coopérative a le devoir d’informer les membres sur leur organisation, note Goudsmit Tang Management.

Fonctions et responsabilités générales des membres

Les règles de conduite exigées des administrateurs de toute structure qui possède un conseil sont inscrites dans les lois de chaque État.

Les normes de conduite imposées aux administrateurs

Un administrateur doit s’acquitter de ses fonctions d’administrateur, y compris ses fonctions de membre d’un comité en agissant :

  • de bonne foi ;
  • avec soin;
  • dans l’intérêt de la société sans conflit d’intérêts

Assurer que sa conduite est conforme aux règles juridiques de son État ?

Trois grands domaines d’action peuvent être distingués. Il s’agit du devoir d’attention, devoir de loyauté et devoir de diligence.

Devoir d’attention

Les administrateurs doivent participer activement aux affaires de la coopérative. La participation active comprend la participation régulière aux réunions. Lors des réunions, les membres contribuent également à l’examen des informations et des données fournies par les employés, les experts, etc.

Devoir de loyauté

Les membres du conseil d’administration doivent être dans une position de confiance avec la coopérative et ne doivent pas abuser de cette relation pour s’enrichir. Par ailleurs, il est possible pour un administrateur de conclure un contrat avec la coopérative. Bien entendu, l’administrateur concerné ne devrait pas participer à la discussion ni voter sur le contrat.

Devoir de diligence

Chaque membre du conseil d’administration doit agir de bonne foi dans l’intérêt de la coopérative. Un administrateur ne garantit pas le résultat de sa décision, mais s’assure qu’elle a été prise avec honnêteté et prudence.

Rembourser les paiements effectués par un administrateur

Les paiements effectués par un membre dans le cadre de son mandat peuvent prendre la forme de frais, d’honoraires d’avocat ou de remboursement à l’entreprise, etc. Certaines lois d’État permettent le remboursement des administrateurs dans des circonstances appropriées au sein d’une société coopérative.
En conclusion, les membres la responsabilité de superviser la gestion de la coopérative. Les administrateurs doivent se tenir informés et agir avec prudence lorsqu’ils prennent des décisions. De plus, les caractéristiques particulières d’une coopérative exigent que les administrateurs soient sensibles aux besoins des membres.

Related posts

Comment comptabiliser les recettes d’une entreprise de BTP en Belgique ?

Irene