Image default
Auto et Moto

Comment choisir une boîte automatique ?

En quelques années, l’évolution des technologies de BVA (boîtes de vitesses automatiques) a été considérable. De nos jours, on ne peut plus associer la boîte de vitesses automatique à la consommation excessive ni à la conduite facile. Actuellement, une grande variété de nouvelles boites automatiques est disponible sur le marché, éliminant ainsi les contraintes liées aux anciens modèles.

La BVA (boîte de vitesses automatique) traditionnelle

Sur les BVA traditionnelles, un convertisseur de couple prend la place de l’embrayage. Moteur tournant, la voiture peut s’arrêter grâce à cette technologie. Il existe, en effet, une boîte de vitesses plus complexe avec une commande hydraulique qui prend en charge la gestion des différents rapports en fonction de la pression de la pédale d’accélérateur, de la vitesse de la voiture et du mode de conduite utilisé (montagne, éco, neige, sport, etc.) afin d’assurer de bons réglages.

En plus de la facilité d’utilisation, une BVA a également l’avantage de ne demander que peu d’entretien en raison de l’absence d’embrayage. Il suffit de remplacer régulièrement l’huile de la boîte. En cas de décélération, l’absence de frein moteur peut toutefois constituer un problème avec ce type de boîte. Le recours aux freins est donc très fréquent, entraînant ainsi plus leur usure, bien que ce souci soit limité petit à petit.

Comment fonctionne une boîte de vitesses automatique robotisée ?

L’ensemble des constructeurs automobile utilise, désormais, cette variante de boîte de vitesse. Le principe des BVR (boîtes de vitesses robotisées) est la reprise des avantages d’une boîte mécanique traditionnelle avec un embrayage identique. Seulement, l’auto va embrayer à la place du conducteur et passer les rapports automatiquement lorsque cela est nécessaire.

À l’aide de petites palettes au volant ou d’un levier, le passage des vitesses peut se faire manuellement. Lorsque ce mode est sélectionné, la gestion de l’embrayage demeure automatique. À la différence des BVA, des à-coups peuvent être observés avec ces types de boîtes. Certaines affichent également des retards lors du passage des rapports. Il convient de souligner qu’une réparation boîte automatique fréquente peut s’avérer nécessaire puisque l’embrayage s’use tout aussi bien que sur une boîte mécanique.

Les boîtes de vitesses automatiques à double embrayage

Afin de remédier à ces différents soucis, des boîtes automatiques à double embrayage ont été mises au point par les constructeurs. Celles-ci sont plus coûteuses et sont constituées de deux demi-boîtes de vitesses avec deux embrayages. La vitesse suivante est déjà préchargée lorsqu’une est enclenchée. Ainsi, il n’y a pas d’à-coups comme le régime n’est pas rompu, la vitesse suivante étant passée de façon instantanée.

Ce système permet de contenir la consommation en carburant grâce à l’absence de trop grandes variations de régime, selon les spécialistes boîte automatique. Il est même possible de passer les vitesses en virage sans affecter la conduite.

Related posts

Système de géolocalisation GPS pour voiture

sophie

Comment indemniser la famille du défunt en cas d’accident mortel et particulièrement le préjudice économique ?

Irene

Est-il rentable d’investir dans un parking ?

Irene

Obtenir une carte grise en ligne, c’est possible

Irene

Transporter des enfants à vélo : les solutions

Irene

Faux taxi et prix exorbitants en Île-de-France : gare aux arnaques

Tamby